Sélectionner une page
WINDOWS10 ESPIONNAGE OU SERVICES ?

WINDOWS10 ESPIONNAGE OU SERVICES ?

Windows10 est la source de nombreuses spéculations et polémiques depuis son arrivée, il suffit de taper "Windows 10 espionnage" sur votre moteur de recherche favori et vous en aurez pour votre argent. Florilège :

Je vous propose donc un article de David Feugey de Silicon.fr, qui a défaut de faire dans la spéculation ou le spectaculaire, propose d’étudier les faits et surtout le Déclaration de Confidentialité, que tous les clients sont obligés d’accepter pour accéder aux services.

Pourquoi Windows 10 est une porte ouverte sur vos données personnelles

Alors faites vous votre propre opinion, et surtout posez-vous la bonne question :

"Est-il encore réellement possible de conserver ses données personnelles pour soi ?"

Je terminerai par la célèbre phrase :

"Si c’est gratuit, c’est vous le produit !"

Sources : http://www.silicon.fr/windows-10-porte-ouverte-vos-donnees-personnelles-124748.html

GOOGLE+ SCINDÉ EN DEUX :  VERS UN HÉBERGEMENT DES PHOTOS SUR DRIVE ?

GOOGLE+ SCINDÉ EN DEUX : VERS UN HÉBERGEMENT DES PHOTOS SUR DRIVE ?

google-drive-2gb

Un article de Vincent sur FRandroid.fr qui fait écho d’Android Police sur la possibilité de voir l’hébergement des photos du défunt Google+ migrer sur Google Drive. Ce n’est encore qu’une spéculation, mais certains indices dans l’APK de l’application pourrait le faire présager.

Lors de la Google I/O, Sundar Pichai a annoncé la séparation de Google+ en deux entités distinctes : Google Stream d’un côté et Google Photos de l’autre. Il semblerait bien que l’activité de sauvegarde des photos des terminaux Android vers le cloud sera prise en charge par Google Drive. Autre nouveauté : Google Drive pourrait supporter Chromecast pour la diffusion audio et vidéo depuis l’application.

Nos confrères du site Android Police sont allés fouiner dans l’APK de l’application Drive en version 2.2. Deux nouveautés non documentées par Google ont été trouvées dans le code source.

La première nouveauté concerne la sauvegarde des photos de l’appareil Android vers le cloud. Actuellement, il est possible d’activer cette sauvegarde automatique grâce à l’intégration de Google+. Ainsi, les photos et les vidéos prises par l’utilisateur avec son smartphone ou sa tablette sont envoyées dans les nuages, sur un album spécial de Google+, qu’il est ensuite possible de partager. On sait que Google+ va se scinder en deux d’ici peu : Google Stream d’un côté et Google Photos de l’autre. La sauvegarde de ces médias n’aurait plus lieu sur Google+ mais directement sur Google Drive, si l’on en croit les indices laissés dans le code source de l’APK. C’est ce service qui porterait le nom de Google Photo, mais serait intégré à Google Drive.

L’autre nouveauté, c’est l’apparition du support du Chromecast au sein de Google Drive. La fonctionnalité n’est pas encore activée, mais si l’on en croit le code source, il devrait être possible de caster des médias (vidéos, audio, photos) directement depuis l’application Google Drive vers un Chromecast. Tout cela grâce à la librairie CastCompanionLibrary. Certaines classes permettent même de spécifier le nom d’un artiste, la chanson, etc. Des indices qui ne trompent pas.

Il faudra maintenant patienter que Google dévoile et active ces deux nouvelles fonctionnalités.

Sources :
Google Drive pourrait remplacer Google+ pour la sauvegarde des photos et supporter Chromecast – FrAndroid.
[APK Teardown] Drive 2.2 Prepares To Replace Google+ For Photo Backup And Introduce Chromecast Support For Audio And Video
GOOGLE+ SCINDÉ EN DEUX :  VERS UN HÉBERGEMENT DES PHOTOS SUR DRIVE ?

TWITTER JOUE L'AGENCE DE RECRUTEMENT POUR LA SEMAINE DE L'EMPLOI NUMERIQUE

Twit_b827fa1bca

Frenchweb propose de se faire recruter via twitter lors de la Semaine de l’Emploi Numérique en partenariat avec le réseau social et une cinquantaine d’entreprises et d’organisations publiques décidée à jouer le jeu. Rendez-vous sur Frenchweb pour en savoir plus.

Tous les twittos peuvent participer à la journée de l’emploi organisée depuis hier, et poursuivie ce mercredi, par Twitter. Pour l’occasion, la discussion #VotreJob a été lancée pour que les candidats puissent discuter avec les entreprises participantes à l’opération dans un contexte où, selon une étude réalisée par Twitter, 45% des utilisateurs de Twitter utilisent le réseau social à titre professionnel. Et selon cette même étude, près d’un tiers aurait déjà tweeté ou retweeté une offre d’emploi.

« Les internautes doivent soigner leur page Twitter, renforcer la pertinence du profil avec les bons mots clés, une photo qui reste une photo Web (pas une photo de CV), mais néanmoins propre et pas déjantée… Néanmoins, la recherche d’emploi via Twitter reste un moyen de mise en relation et il faudra aussi renvoyer vers une page plus professionnelle comme un CV en ligne, quitte à ajouter un lien vers son profil LinkedIn et Viadeo » explique Judith Tripard, consultante chez Clémentine, un cabinet de recrutement spécialiste du digital et de l’IT.

Semaine de l’Emploi dans le Numérique

Frenchweb organise la 3e édition de la Semaine de l’emploi dans le numérique en France, qui se tiendra du 13 au 20 avril 2015

Cette nouvelle édition sera marquée par le TOP 100 des entreprises qui recrutent dans le numérique.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre page spéciale.

Une cinquantaine d’entreprises et d’organisations publiques participent à l’évènement parmi lesquelles figurent des acteurs du secteur de la banque et de l’assurance (Allianz France, Crédit Agricole, AXA France, BNP Paribas), du marketing et de la communication (DigitasLBi France), ou des organisations publiques (La Poste, l’Armée de l’Air, le ministère de l’Education Nationale et la police. Twitter France a créé une liste pour retrouver tous leurs tweets dans un seul et même fil.
Si LinkedIn et Viadeo sont déjà bien connus des recruteurs, l’utilisation des réseaux sociaux dont la vocation première n’est pas professionnelle revêt un intérêt pour les entreprises : le développement de leur « marque employeur », c’est-à-dire de leurs stratégies de communication pour attirer les talents.

« Un des gros avantages de ces réseaux, c’est de permettre une communication directe, franche et souple, ce qui donne l’image d’une entreprise accessible » estime Mme. Tripard. « En revanche, il est plus contraignant d’animer des comptes Facebook ou Twitter au quotidien – contrairement à LinkedIn ou Viadeo – car cela nécessite une grande réactivité, en temps réel, pour interagir avec la communauté ».

En savoir plus sur :
Twitter joue les agences de recrutement avec une cinquantaine d’entreprises | FrenchWeb.fr.
GOOGLE+ SCINDÉ EN DEUX :  VERS UN HÉBERGEMENT DES PHOTOS SUR DRIVE ?

APRES TWITTER ET FACEBOOK, PINTEREST SE LANCE DANS LE E-COMMERCE

Pinterest_on_Android

Un article intéressant de Challenge.fr sur l’évolution de Pinterest. Ce réseau social atypique grandit de jour en jour et commence à s’imposer parmi les grands. L’innovation proposée, à savoir un bouton d’achat, pourrait bien être décisive dans son évolution et pour le coup se prête bien plus à sa nature que Facebook et Twitter, tous les deux aussi sur les starting-block du e-commerce.

Avec son projet de bouton “acheter”, Pinterest pourrait bien se transformer en “galerie marchande géante”. Explications.

A la croisée du réseau social et du moteur de recherche, Pinterest, l’application qui permet d'”épingler” des photos sur ses centres d’intérêt, est en train de s’imposer comme un des poids-lourds du web, selon les spécialistes qui voient en elle un futur géant du e-commerce.

Préparer la décoration de son mariage, repérer sa future armoire ou trouver la maison de ses prochaines vacances ? Les internautes peuvent trouver la réponse en sélectionnant les images glanées sur la plateforme.

Pinterest, sorte de pêle-mêle numérique né en 2010 en Californie dans la tête de Ben Silbermann, Evan Sharp et Paul Sciarra, refuse d’être considérée comme un réseau social.

“Les gens, surtout à l’étranger où nous ne sommes pas encore aussi connus qu’aux Etats-Unis, nous voient comme un réseau social mais c’est inexact. Dans mon esprit, nous sommes plutôt un moteur de recherche”, a expliqué à l’AFP Evan Sharp, de passage à Paris mercredi.

“Faire découvrir de nouvelles idées”

“C’est un espace personnel, il s’agit de sauvegarder des idées pour sa propre vie. La plupart des réseaux sociaux veulent que vous passiez un maximum de temps sur leurs applications, c’est en quelque sorte de là qu’ils tirent de la valeur. Nous sommes très différents, notre but est de (…) faire découvrir de nouvelles idées mais aussi d’inciter à les accomplir dans la vraie vie”, a-t-il résumé.

Bien moins fréquentée que Facebook, Twitter ou Instagram, Pinterest refuse de divulguer son nombre d’utilisateurs. Rien qu’aux Etats-Unis, la société Comscore les estimaient en janvier à 75,8 millions, soit 37% de plus qu’un an plus tôt.

Une croissance qui lui vaut d’être surveillée comme le lait sur le feu par les analystes et les investisseurs.

Ainsi, le Wall Street Journal indiquait il y a quelques jours que le réseau social discutait d’une nouvelle levée de 500 millions de dollars, ce qui ferait grimper sa valorisation à quelque 11 milliards de dollars contre 5 milliards de dollars en mai 2014.

L’objet de toutes ces attentions ? Un projet de bouton “acheter”, selon des sites spécialisés comme Re/code, qui ferait basculer Pinterest dans le e-commerce.

 ‘Comme dans un centre commercial’

“Pinterest est particulier car les gens viennent y découvrir des produits, comme dans un centre commercial. Si on va dans un centre commercial, c’est qu’on a l’idée d’acheter. Ce bouton, c’est une piste logique et pertinente”, décrypte Matthias Berahya-Lazarus, expert distribution et patron de Bonial, société de catalogues numériques.

Pinterest est moins fréquenté que Facebook ou Twitter mais moins éphémère, résume-t-il, en référence aux études sur la durée de vie d’une image épinglée sur Pinterest, qui serait bien supérieure à celle d’une publication sur Facebook ou Twitter.

Mais Pinterest ne veut pas aller trop vite. “Si nous le faisons (le bouton “acheter”), nous voudrions le faire très bien”, explique Evan Sharp.

A ceux qui voient déjà Pinterest comme le futur concurrent d’Amazon, il répond que le colosse du e-commerce mise “sur le prix et la vitesse”. “Nous, c’est sur la découverte et l’utilité. Nous sommes très différents”.

Du côté des marques, parfois perdues face à la multiplicité des réseaux sociaux pour faire de la publicité, on temporise.

“Aller sur Pinterest ou pas, c’est vraiment selon les objectifs, les clients (visés par) la marque et le budget associé”, résume Safia Ouaissa, de l’agence de publicité We Are Social.

Attirer les clients

Toutefois, sans faire encore de pub sur ce site, un grand nombre de marques y épinglent déjà des photos de leurs produits pour attirer les clients.

La start-up, elle, ne veut pas que la publicité envahisse le site au détriment de la fluidité de navigation.

Pinterest, qui compte quelque 500 salariés et a des bureaux à Londres, Paris, Berlin, Tokyo et Sao Paulo, a néanmoins commencé à dégager des revenus l’année dernière en s’ouvrant un peu à la pub, sous la forme de contenus sponsorisés par des annonceurs, à l’instar de Facebook ou Twitter.

“On a travaillé avec Target, Kraft Foods et d’autres très grandes marques aux Etats-Unis”, explique Evan Sharp qui entend proposer un modèle alternatif aux campagnes classiques.

Sources :
Challenges : Comment Pinterest peut devenir un champion du e-commerce.
FACEBOOK : CUSTOMISEZ VOS PHOTOS AVEC LES AUTOCOLLANTS !

FACEBOOK : CUSTOMISEZ VOS PHOTOS AVEC LES AUTOCOLLANTS !

facebook-photo-stickers

Facebook se lance dans la concurrence des applications leader comme PicsArt ou Pixlr permettant de faire des montages et d’ajouter des décors et autres “autocollants” sur nos photos, mais aussi Line ou WeChat dans le domaine des messagerie. Pour se faire, il recycle ses autocollants existants sur Messenger et sur les commentaires et vous propose de les mettre en scènes. Un article de Jon Russel sur Techcrunch librement interprété.

Facebook a recyclé son jeu d’autocollants dans une mise à jour de ses applications iOS et Android donnant la possibilité aux utilisateurs de décorer leurs photos et de les afficher sur le réseau social.

Le plus grand réseau social au monde vous permet dorénavant, non seulement d’utiliser les autocollants sur son application Messenger, et aussi sur les commentaires, mais vous pourrez désormais customiser vos photos – via son application autonome Stickered – Attention, cette révolution pourrait bien déclencher une stickerpocalypse à grande échelle au sein de votre Chronologie.

Au-delà d’une simple curiosité pour cette nouvelle fonction, il se pourrait qu’à long terme, de nombreux utilisateurs de Facebook ne soient tout simplement pas intéressés par la “sticker-sification” de leurs photos. Le phénomène de la vignette a commencé en Asie, avec Line et des applications comme WeChat et Kakao Talk, et l’adoption récente de Facebook des autocollants ne fait que lui donner plus de poids. Dans le cas de la Line, qui a lancé le genre, les autocollants font partie de son «âme» et – comme Fast Company a récemment souligné – “imiter les caractéristiques d’une autre app peut être facile, mais lui voler son âme ne l’est pas.

Si vous voulez donner une chance à cette nouvelle fonctionnalité, il suffit de mettre à jour votre application Facebook pour iOS ou Android et pouvoir photographier, sticker et publier vos créations auprès de vos amis pour le meilleur… ou pour le rire.

Sources:
Facebook’s Mobile Apps Now Let You Plaster Stickers All Over Your Photos | TechCrunch.
GOOGLE+ SCINDÉ EN DEUX :  VERS UN HÉBERGEMENT DES PHOTOS SUR DRIVE ?

ASTUCES WINDOWS : MAIS OU EST PASSE CETTE FOUTUE CLEF DE PRODUIT ?!

Windows81

Une fois n’est pas coutume, mais aujourd’hui voici un second article pour le prix d’un et pour une fois aussi, il ne s’agit pas de web ou de réseaux sociaux, mais bien d’informatique pure et dure. Je suis régulièrement le blog Les2T.fr qui fourmille d’infos et de trucs pour, principalement les accros du réseau…. mais pour la coup pas sociaux. Je dois bien l’avouer la plupart du temps, ça dépasse de loin mes compétences en la matière, mais cette fois… je vous laisse en juger par vous même. En plus, un petit peu de publicité pour l’auteur, un certain Jean-Yves TRARBACH, ne fera pas de mal… tout ressemblance entre nos deux deux noms ne serait bien entendu pas fortuite.

Récemment, j’ai dû répondre à une question d’un client concernant les licences Windows 8 et 8.1 OEM.

En effet, l’étiquette bien connue contenant la clé de licence Windows OEM a disparu de nos unités centrales.  Pour rendre la vie plus pratique à la maison, cette clé est maintenant stockée et bien entendu chiffrée dans le BIOS de l’ordinateur, ce qui est plus pratique en cas de restauration de l’OS.
Mais si vous désirez récupérer celle-ci pour vous en servir plus tard, il vous faudra passer par un utilitaire.
Nirsoft a mis à jour sont produit ProduKey pour justement récupérer ces clés de licence, c’est un outil pratique, portable et gratuit.

Nirsoft-ProduKey
Page de téléchargement : ICI

Sources:
Windows – Licence OEM 8 et 8.1.